A place where you need to follow for what happening in world cup

HOT NEWS

Ligue 1/ à la rencontre de l’entraîneur du CIK : ‘Nous restons très solides et souder pour rester dans le top 3 ou 4 du championnat’’

Ligue 1/ à la rencontre de l'entraîneur du CIK : 'Nous restons très solides et souder pour rester dans le top 3 ou 4 du championnat'’

0

Bien qu’il soit sous-estimé à son arrivé à la tête du CI Kamsar, par plusieurs personnes comme quoi, il n’a pas le niveau de coacher cette équipe de Kamsar. Il est clair qu’aujourd’hui, qu’il a mis tout le monde d’accord sur ses capacités d’en faire mieux même au-delà du club Industriel de Kamsar. Daniel Breard un technicien Français avait postulé pour être sélectionneur guinéen, fort malheureusement il était deuxième derrière l’actuel entraîneur Didier Six. Aujourd’hui, à la tête de l’équipe du Général Mathurin Bangoura, Daniel Breard est dans le viseur de plusieurs équipes nationales africaines et clubs (Ndlr…) mais, il reste pour l’instant concentré sur son objectif avec le CI Kamsar. C’est d’ailleurs grâce à lui, que le club de Bagataye atteint la barre des points et la dépasser pour franchir celle de 40 points en une seule saison, depuis des années dans le championnat. A ce sujet, nous l’avons rencontré ce lundi 7 juin 2021, pour parler du CIK en cette fin de saison.

A lire ci-dessous :

Topsports224.com : Bonjour Coach !

Breard : oui bonjour.

Topsports224.com : Coach, au début ça été difficile pour le club et vers la fin on sent une parfaite réussite chez vous, dites-nous ce qui a été votre force d’en arriver là ?

Breard : ”La force ça été tout simplement le travail… donc, le travail paye toujours et il a fallu que je fasse connaissance avec le groupe, entre le mois d’octobre et décembre. J’ai fais connaissance du groupe, j’ai cerné les points forts et faibles du groupe et de chacun, tant technique, tactique y compris au niveau du mental. En plus, nous avons fait une très bonne préparation au mois de janvier lors du CHAN. Après j’ai récupéré les gars qui étaient au CHAN et à partir delà dans ma tête y avait un plan de jeu qui était adapté avec l’effectif au complet que l’on avait mis en place. Du coût, on a eu beaucoup d’exigence avec le staff technique par rapport aux quantités d’entraînement et celle des qualités. Et puis, avec la majorité de l’effectif les résultats se sont enchaînés. Donc, notre dispositif nouveau comme vous avez pu le voir, jouer à trois derrière, en apportant beaucoup à l’équipe. C’est delà d’ailleurs que l’équipe a pris confiance, et c’est ça notre force actuellement. Le groupe est très soudé, très solidaire tout en poursuivant la même dynamique puisqu’il nous reste trois (3) matches pour finir le championnat et rester dans le top 3 ou 4. On les encourage pour qu’on puisse atteindre cet objectif là’’.

Topsports224.com : Aujourd’hui avec Elhadj Abdourahamane Bah, votre ligne d’attaque bouge bien, que peut-on retenir de ce gamin qui à un moment donné voulut changer d’air ?

Breard : ‘’Elhadj voulais partir au mois décembre ! Journaliste : pourquoi ? Breard : voir ailleurs si la terre est meilleure ! Journaliste : qu’est-ce qu’il sait de faite qu’il n’est plus parti ? Breard : c’est parce que je lui ai convaincu et j’ai fait un deal avec lui. Je lui ai fais comprendre, s’il reste avec nous et moi, il va marquer plus que 15 but dans le championnat. Journaliste : aujourd’hui il est à 16 buts après 23 journées ! Oui 16 buts comme voulez constater d’ailleurs, en plus mois j’ai gagné mon (pari ) et j’ai fait évoluer le gamin et il a surtout bien progressé en étant un peu plus exigeant avec lui au niveau des entraînements. Donc, il lui reste trois matches il peut atteindre la barre des 18, 19 ou 20 buts. Mais surtout l’évolution d’Ehadj, c’est que pour l’instant il est à 70% de ce qu’il peut faire. Parce qu’il n’est pas bien structuré dans sa tête, mais c’est in enfant, il a besoin de s’amuser parfois et de se détendre, le jour où il sera rigoureux en vers lui-même, il sera un super buteur’’.

Topsports224.com : Comment est-ce que vous avez pu créer une parfaite cohésion dans le jeu de cette équipe, au niveau de tous les compartiments ?

Breard : ‘’La cohésion se fait tout naturellement, l’équipe d’abord travail ensemble pour n’est pas prendre de buts et puis elle travaille ensemble pour aller marquer des buts. La cohésion au niveau des lignes, on travaille régulièrement à l’entraînement, les relations entre les lignes, le travail défensif et offensif. Quand on a les résultats c’est beaucoup plus facile nous entraîneur d’imposer sa main mise sur l’équipe à travers sa stratégie’’.

Topsports224.com : On apprend que Daniel Breard fait la convoitise de plusieurs équipes sur le continent, vous confirmez cette information ?

Breard : ‘’Le football va vite et très vite dans un sens comme dans l’autre, aujourd’hui je suis au CIK avec mon objectif c’est de gagner les trois matches pour stabiliser l’équipe pour la campagne africaine de football. Mais, je ne suis pas aveugle non plus, j’attend et écoute ce qu’il se passe, on est à l’écoute de tout ce qui se passe”.

Topsports224.com : Le CI Kamsar est positionné entre le Horoya, Hafia et SOAR Académie pour la course en Afrique, que faites-vous pour garder cette deuxième place ?

Breard : ‘’On a joué le Horoya en allé avec un nul et perdre au retour avec un score qui nous reste à travers de la gorge. En plus le Horoya a 5 matches de retard par rapport à nous, donc Horoya sera champion et tout le monde le sait. Maintenant on lutte pas spécialement avec eu, mais Hafia on lutte à égal. A nous de n’est pas perdre nos trois matches qui nous reste pour rester toujours Hafia et SOAR’’.

Topsports224.com : Alors pour finir, quel regard portez-vous sur l’arbitrage guinéen ?

Breard : ‘L’arbitrage… maintenant on a un avantage en Europe avec l’arrivée du VAR et au niveau mondial dans le football, nous on est en Afrique. Ici, l’arbitrage est totalement humain et l’être humain peut se tromper. Donc, de ce côté-là j’accepte l’erreur humaine, à condition qu’elle ne se répète pas, surtout sur des équipes. Donc, l’arbitrage est fait d’une manière honnête… journaliste : mais ces erreurs vous ont coûter 4 points sur 6 possible ? Waï, waï on dit toujours en fin de saison ça s’équilibre, mais bon là, ça ne s’équilibre pas, voilà et nous aussi on a perdu des points parce qu’on a fait des fautes. Deux matches on a pas marqué quant il fallait et on a encaissé des buts quant il fallait aussi. Donc, on ne marquait pas et défendait pas bien . Ça fait partir du football et nous sommes obligés de l’accepter’’.

Topsports224.com : Alors coach pour votre disponibilité.

Breard : Merci à toi également.

L’entretien à été réalisé par Mohamed Diakité pour www.topsports224.com.

620 71 80 06.

Laisser un commentaire