A place where you need to follow for what happening in world cup

HOT NEWS

Locomotive FC : un club qui rêve de révolutionner le football de Kindia !

Locomotive FC : un club qui rêve de révolutionner le football de Kindia !

0

Cette équipe appelée ”Locomotive FC” est l’une meilleure de la préfecture de Kindia, conçue dans le but de redorer le blason du football de Kania, qui à perdu sa place de la ville pépinière du football guinéen et permettre aux jeunes de Kindia désireux de connaître le goût du foot, de s’exprimer et promouvoir leur talents. Soumis à une discipline de vie exigeante et juste, les joueurs de locomotive sont suivis à la rigueur par la co-présidente de Diallo Abdourahamane et notre consœur Fatoumata Djiwo Diallo, y compris  certains jeunes instructeurs locaux dévoués au développement du football de Kindia, en veillant au respect des valeurs de ce club informel qui va bientôt changer de statut pour devenir une Académie.

 

 

 

 

A 135 km de Conakry, nous sommes allé à leur rencontre (Président, Entraîneur et Joueurs) depuis la ville des agrumes de Kindia, que vous pourrez lire ci-dessous.

En commençant, d’où est venu l’idée de la mise place de ce club informel qui va vers une académie ?

 

Diallo : C’est juste un club informel qui évoluait dans le bas quartier depuis le 9 septembre 2014 et que nous comptons transformé en une équipe académique. Cette formation a été fondée par un de vous, appelé Lansana Boukhari Camara  journaliste sportif dans les radios locales à Kindia ici. Vous voyez tous ces jeunes aujourd’hui, y’a deux ou trois ans, ils n’étaient de à ce niveau. S’ils sont à ce niveau de nos jours, c’est parce qu’ils ont été coptés par des vrais gens. Donc, les projets que nous mettons en place aujourd’hui ne nous appartenons pas, ils sont aux personnes que nous devons servir, qui verront ce bonheur demain. Ils deviendront de grands joueurs, se sont eux les bénéficiaires du projet. Grâce à ma co-présidente Fatoumata Djiwo Diallo, l’équipe à sa propre couleur qui est bleue et sa marque.

 

Pourquoi Locomotive FC comme nom ?

 

Diallo : Dès que Lansana Boukhari m’a approché, j’ai été trop stchoché par ce nom. Vous savez dire locomotive, vous faite allusion au train Conakry Niger qui passait à Kindia à l’époque. En ce moment, on était petit et on entendait le bruit du train entre 12h et 13h et il faisait l’arrêt dans mon quartier natal à Kalabansiraye. Donc, pour n’est pas rejeter cette histoire ou la faire revivre un peu le passé et ceux qui ont eux cette idée, je crois que ça été une bonne réflexion. Il faut rêver grand, toujours oser, le nom locomotive ce n’est un fruit du hasard. C’est un train qui est en marche et c’est pourquoi dans notre label c’est écrit ‘’locomotive FC, le foot en marche”. Parce que le train est en marche et ce qui vont s’embarquer seront les heureux bénéficiaires.

 

Une équipe de football doit avoir un agrément pour qu’elle soit reconnue de tous, c’est pareil à locomotive FC ?

 

Diallo : Dès mon arrivé à la tête du club comme président, j’ai exposé le cas au propriétaire de l’équipe. A ce niveau, nous avons booster les choses et on a même fait un dépôt de dossier d’abord au sous district de football de Kindia, qui nous a même dit qu’il y’a la Féguifoot affiliée à la FIFA, qui agréée les clubs informels et que très prochainement y aura un championnat local qui se jouera à Friguiagbé dans Kindia. Après le sous district nous a demandé de payer une taxe, pour qu’on est un agrément au compte de la préfecture, ensuite aura pour la région et jusqu’au niveau national. Je penses que la fédération guinéenne de football à des représentants dans les préfectures, néanmoins sur le plan local nous y travaillons dessus avec le sous district de football.

 

Déjà à Kindia vous avez deux clubs en Division 2, y’a-t-il un partenariat entre vous ?

 

Diallo : Oui ! C’est la chose que nous souhaitons humblement. Cette ville est notre marque ou symbole à nous tous de Kindia, le Gangan FC c’est notre club de cœur. Pour le moment nous avons pas établit de partenariat avec le club, mais si, l’équipe est intéressée à nos jeunes talents nous les faciliteront les tâches.

 

Comment est-ce que l’équipe est structurée ?

 

Diallo : Toute chose qui n’a pas de tête ne peut aller nulle part. Donc avant notre arrivé il y avait déjà un responsable qui était à l’occurrence du fondateur et sont petit staff, que nous avons trouvé en place. On a jugé nécessaire de changer un peu les choses en commun accord avec des membres du staff d’alors. Nous avons en premier lieu le fondateur M. Lansana Boukhari Camara, suis de moi Abdourahamane Diallo président avec la co-présidente de notre sœur admirable Fatoumata Djiwo Diallo journaliste sportive comme vous d’ailleurs, il y’a aussi Bafodé Camara secrétaire administratif, un médecin sportif Bangaly Camara, vous avez Madjou Camara directeur technique, également Sylla Mohamed conseillé du club et notre jeune entraîneur de 22 ans Mohamed Lamine Dramé. Voilà comment est la composition de notre direction générale.

 

Alors peut-on dire que le foot va avec les études chez vous ?

 

Diallo : Vous savez les clubs informels à Kindia, nous devons nous réorganiser très vite avec les gestionnaires du football local de la ville. Parce qu’ici le foot amateur se joue en temps plein, ça aussi peut jouer un peu sur les jeunes qui pratiquent ce sport. Mais le plus souvent nous avons des jeunes sortis de l’université de Kindia qui sont dans notre formation. Je ne dis pas tout le monde mais beaucoup sont des élèves et le calendrier est tellement chargé, vu que ça joue en temps plein. Mais nous allons nous réorganiser pour ça, afin de faciliter l’apprentissage des deux choses aux jeunes (foot et études) parce qu’ils vont ensemble.

 

En seconde et dernière étape de notre entretien, nous avons l’entraîneur, le capitaine et puis le buteur du club.

 

D’abord l’entraîneur !

Âgé de 22 ans, Mohamed Lamine Dramé est l’entraîneur principal de ce club. Parlant de son équipe qu’il gère, il se prononce : « L’équipe se prépare très bien et nous sortons d’un championnat préfectoral ici à Kindia d’où on est sorti 5eme au classement avec 22 point et deuxième meilleur buteur de la compétition était dans notre équipe qui réussi 9 réalisations. On s’entraîne tous les jours du lundi au samedi à partir de 14h, dans l’envie de toujours faire mieux. D’abord dans l’équipe je suis le premier responsable, mais pas la personne la mieux importante dans l’équipe, ce sont bien les joueurs, puisque c’est eux qui donne tout sur le terrain pour le succès. Avec eux, nous entendions très bien et j’en suis convaincu de leur talents. Ici à locomotive, nous avons l’unique discours c’est le succès et rien que le succès », déclare t-il.

Abdoulaye Camara est le premier capitaine de l’équipe, il s’est exprimé sur la compréhension du système de l’entraîneur par ses collègues sur le terrain et l’ambition qui l’anime dans le football. Il a répondu en ces termes : « D’abord dans l’équipe je suis le deuxième responsable après le coach, il me faut maintenir la discipline auprès de mes amis joueurs sur le terrain, puisque sans la discipline ce n’est plus le foot. En parlant du schéma de l’entraîneur, je crois bien c’est pourquoi le staff technique est là. De fois c’est vrai nous joueur nous n’allons pas comprendre ensemble le schéma et c’est au staff y compris nous joueurs qui comprennent réexplique aux autres qui ne comprennent pas. Ce qui est de l’ambition qui nous anime, c’est d’être au sommet du football mondial, jouer dans les grands clubs afin de porter la couleur nationale », ajoute t-il.

Nous avons également approché le buteur du club, qui sort d’un championnat local avec la deuxième place au classement des meilleurs buteurs en inscrivant 9 buts durant le tournoi. Il s’appelle Kemoko Diarso qui déclare : « J’ai suivi les grands et qui me donne aujourd’hui la force de marquer comme ça, en plus c’est le travail qui m’a plus aidé à inscrire 9 buts lors de ce championnat et je ne compte pas s’arrêter là pour aller jusqu’au bout », déclare.

 

L’entretien a été réalisé par Kaba Diakité

620 71 80 06.