A place where you need to follow for what happening in world cup

HOT NEWS

Daniel Breard : ‘’Nous avons un bilan positif malgré qu’on a perdu quelques points en début du championnat’’

Daniel Breard : ‘’Nous avons un bilan positif malgré qu'on a perdu quelques points en début du championnat'’

0

La première partie du championnat guinéen de ligue 1 à rendu samedi 3 avril, son verdict final pour le club industriel de Kamsar (CIK) qui défiait le club de Coléah, les Éléphants. Un match maîtrisé et puis gagné par l’équipe de Bagataye (2-0) qui le rapproche du podium avec 18 points. Nous avons eu l’honneur de rencontrer son entraîneur français Daniel Breard à ce sujet, mais aussi son regard sur l’équipe nationale guinéenne dirigée par son compatriote français Didier SIX.

Voici l’intégralité de notre entretien :

Topsports224 : Bonjour coach Daniel !

Daniel : oui bonjour.

Coach, un début très compliqué pour votre club et maintenant on sent un changement positif au sein de l’équipe qui évolue bien aujourd’hui. Qu’est-ce que vous avez apporter pour être à ce niveau ?

Daniel : Je suis arrivé mi-octobre, donc cause Covid je n’ai pas pu venir avant. J’étais dans l’obligation de prendre le groupe qui m’était proposé a entraîné. Du coût, depuis le mois d’octobre avec le groupe on travaille, avec un objectif de le faire progresser individuellement et collectivement. Surtout apprendre à connaître les joueurs, chaque personne et les qualités de jeu, y compris les qualités humaines de chacun, voit jusqu’où il peut aller au niveau de l’investissement. On a beaucoup travaillé, puisqu’on travail une séance d’entraînement par jour avec plein d’exigence, et au file du temps on va dire que la mayonnaise à pris. Et ! Au mois de janvier suite à une très grosse préparation Athletic avec tout le staff et l’effectif, le mois de janvier a été très profitable pour nous. Puisqu’on a enchaîné une série d’invincibilité deux nuls et deux victoires d’affilée. Donc, le groupe est en train d’assimiler ce que l’on met en place, en terme de système de jeu, les circuits préférentiel au niveau du match et c’est ce qui est très important, parce que les garçons apprennent beaucoup.

C’est la fin de la phase allée, on peut retenir quoi sur le bilan de votre équipe ?

Daniel : Il nous restait un match, pour tourner la phase allée du championnat, samedi face aux Éléphants de Coléah on a tout donné pour ce match et nous l’avons gagner. On avait 15 points sur 12 matches joués, aujourd’hui sur 13 matches nous avons 18 points qui nous donne un bilan positif pour cette phase allée, puisqu’on a démarré à retardement. Voilà, les garçons ont progressé dès le mois de janvier, on a eu des mois octobre, novembre difficile. Actuellement ça sera dans la logique des choses, de dire que c’est un bon bilan sur la deuxième partie des matches allés.

Bientôt la fin des travaux du stade de l’amitié de Kamsar et vous allez prochainement recevoir vos matches à domicile. Ça vous dit quoi de retrouver une pelouse toute propre ?

Daniel : Ça me donne beaucoup de courage et plein d’envie de bien faire de continuer a travaillé. Nous avons un président [Mathurin Bangoura] qui se bat depuis des années un stade digne de ce nom à Kamsar et il est à deux, trois mois de son objectif. A partir de là, nous staff et joueurs on se doit être à la hauteur de tout le travail qui a été fait pour avoir ce terrain là, qui va nous être fourni normalement fin mai prochain. Ça va être un outil de travail formidable, puisqu’on va pouvoir rentrer à Kamsar utilisé cette installation et jouer devant notre public.

Est-ce qu’on peut dire que Daniel à l’envie de gérer le Syli National A un jour ?

Daniel : Suis en Guinée à la disposition du football guinéen et suis avec mon club (CIK) et mon président (Général Mathurin Bangoura). Donc, je suis au CIK si demain des opportunités se font sentir et bien évidemment que tout entraîneur rêve ou espère un jour entraîné une sélection nationale. J’étais d’ailleurs deuxième candidat derrière Didier Six au mois de septembre 2019. Ensuite le choix s’est porté sur lui, par rapport à ses connaissances on va dire au niveau du football international, chose que je n’avais pas, mais j’ai d’autres valeurs. Bon pour l’instant Didier est là et il a qualifié la Guinée à la prochaine CAN au Cameroun et je crois il va bien se préparer, pour qu’on soit exemplaire au mois de janvier au Cameroun.

Aujourd’hui le Syli s’est qualifié pour la prochaine CAN, votre regard sur la gestion de cette équipe ?

Daniel : C’est d’avoir un peu plus de temps lors des rassemblements, pour travailler un peu plus avec ses joueurs. On a vu le dernier rassemblement qui a été très chaotique, des joueurs qui sont venus à la veille du match et d’autres étaient depuis deux à trois jours déjà, ce n’est pas les meilleurs moyens de préparer un match international. Donc, avoir un bon temps pour être avec ses joueurs de préparer et mettre en place un véritable plan de jeu, système de jeu relationnel avec ses joueurs. Je penses que c’est ce regard là, qu’on doit s’ouvrir et surtout avoir des relations humaines avec les internationaux très forts. Donc, que les gens partagent le même projet…

Merci bien coach…

Daniel : c’est à moi de vous remercier.

L’entretien à été réalisé par Mohamed Diakité.

Laisser un commentaire